Gratin d’ourite

Ici c’est zourite qu’on dit!
Sur Wikipedia, c’est Hourite, avec un H. Cela viendrait sans doute de Madagascar, et interprété en Ourite par les mauriciens.

Bon vous avez compris? c’est la poulpe. C’est bon, c’est fin, et en gratin c’est puissant!
Carri, salade, chatini, vindaye… plein de façons de cuisiner l’ourite.
J’ai choisi aujourd’hui de vous présenter le gratin:

Pour 6 personnes:

2 kgs d’ourite
1 oignon
2 pommes d’amour (petites tomates)
Ail et gingembre écrasés
Thym, persil
Sel, poivre, huile (2 cuillères à soupe)
Chapelure

Pour la sauce blanche:
2 cuillères à soupe de beurre
2 cuillères à soupe de farine
Un demi litre de lait
Sel

Faire bouillir l’ourite dans une casserole à pression pendant 30 à 35 minutes.
Quand elle est encore chaude (c’est plus facile), enlever la peau et les ventouses.
Couper l’ourite en petite rondelles.
Dans une poêle, chauffer l’huile et y faire revenir l’oignon haché ainsi que l’ail et le gingembre.
Ajouter les pommes d’amour coupées en petits dés ou écrasées. Laisser mijoter une dizaine de minutes à feu doux. Ajouter les rondelles d’ourites, le thym et le persil, un petit peu d’eau, et laisser cuire encore 10 minutes.
Préparer la sauce blanche. L’ajouter à la préparation d’ourite.
Mettre l’ensemble dans un plat à gratin et recouvrir de chapelure.
Passer au four pendant 20 à 25 minutes. C’est prêt.
Servir avec une salade verte, du citron et bien sur du piment écrasé.
On peut aussi présenter le gratin dans des petits plats individuels, comme les coquilles St Jaques par exemple.